Ubu

Théâtre en itinérance

D’après Ubu sur la butte et Ubu Roi d’Alfred Jarry

Création collective

Après avoir sillonné les routes du Vaucluse pour le Festival In d’Avignon, Olivier-Martin Salvan poursuit son itinérance dans le beaujolais avec la pièce Ubu d’après Alfred Jarry. Artiste associé au Quartz à Brest, le comédien surdoué que tout le monde s’arrache en propose une version sportive entre compétition de gymnastique ou cours d’aérobic, au choix. Le dispositif en quadri frontal, avec ces tapis au sol et ses gros boudins de mousse, donne le ton et nous plonge littéralement dans un univers grotesque, à l’image du personnage outrancier qu’est le Père Ubu. L’équipe artistique est partie d'une adaptation de Jarry pour marionnettes, Ubu sur la butte, où la psychologie des personnages est réduite au minimum, pour créer cette farce hilarante. Moulés dans leurs combinaisons fluo, les comédiens se livrent à un entraînement sportif intensif sous les conseils toujours ridicules de leur coach Ubu campé par Olivier-Martin Salvan. Bataille de tapis, performances, chorégraphie musclée, grivoiseries et pantomimes rythment cette pièce qui file à toute allure dans un enchaînement de situations cocasses poussées à l’extrême. Il faut dire qu’à l’origine Jarry ne ménage pas ses personnages et dresse le portrait sans concession d’un roi bête et méchant prêt à toutes les cruautés pour conquérir le pouvoir. Et cette pièce tombée entre les mains du génial Olivier-Martin Salvan n’a rien perdu de sa saveur, entre absurde, réjouissance et provocation dans cette version décalée de l’œuvre de Jarry. Merdre alors !

Pour aller plus loin…